Heimdal  |  SKU : 8475

F4U Corsair : 1940-1964, du prototype au F4U-7 - Bruno Pautigny

€29,17

1940-1964, du prototype au F40-7

Les F4U Corsair

À la fin des années trente, redresser la situation économique constitue le principal souci des États Unis. Malgré les tensions et les désirs de conquête non dissimulés émanant de l'Allemagne, F. D. Roosevelt et son gouvernement refusent de s'engager militairement en Europe.

La perspective d'un conflit mondial n'en inquiète pas moins à juste titre les représentants américains, car le réarmement immodéré de l'Allemagne signe une violation du Traité de Versailles. Son désir de neutralité n'empêche pas l'Amérique de rester vigilante ; les militaires, et la Marine en particulier, ont toutes les raisons d'imaginer que l'escalade d'un conflit géopolitique à l'échelle mondiale les amènera inévitablement à se battre dans le Pacifique.

Considérant que son matériel est performant, mais sans doute voué à une obsolescence rapide, la Marine décide de moderniser la flotte de ses avions embarqués et fait donc appel à plusieurs fabricants aéronautiques pour concevoir un nouveau chasseur. À l'époque, le monde de l'aéronautique délaisse le bon vieux moteur radial pour se tourner vers des moteurs en ligne. Malgré l'excellence de cette formule, la marine américaine avance des arguments tout aussi valables : « simple », refroidi par air et facile à mettre en oeuvre, le moteur en étoile implique surtout, vu les rudes conditions de vie des avions embarqués, une maintenance moins laborieuse et moins compliquée que les moteurs refroidis par liquide.

L'encombrement constituait une  problématique d'importance pour les avions embarqués. Doté d'un puissant moteur, l'appareil n'en devait pas moins être de dimensions très réduites pour trouver place sur les porte-avions. Un vrai défi pour les constructeurs lancés dans l'aventure. Vought-Sikorsky Aircraft (V.S.A.) finira par remporter ce challenge avec son projet V.166B soumis à la Marine.

Le Corsair était né...


Délai de livraison :

Informations complémentaires

Livraison et retour

La Boutique du Pilote vous offre une livraison Gratuite* (*0.01€, réservé au livraisons en France métropolitaine) dès 250€ d'achats avec l'option "COLISSIMO 48H".

Zone de livraison:

Les produits sont expédiés à (aux) l'adresse(s) de livraison que le CLIENT aura indiquée(s) au cours du processus de commande. En cas de livraison hors de la zone Europe ou dans les DOM/TOM, le CLIENT devra s’acquitter de tous les frais liés à l’importation dans le pays de livraison.

Délai d’expédition:

Les délais pour préparer une commande puis établir la facture, avant expédition des PRODUITS en stock sont mentionnés sur le SITE. Ces délais s’entendent hors weekends ou jours fériés. Un message électronique sera automatiquement adressé au CLIENT au moment de l’expédition des PRODUITS, à condition que l’adresse électronique figurant dans le formulaire d’inscription soit correcte.

Délais & Frais de livraison

Au cours du processus de commande, Le VENDEUR indique au CLIENT les délais et formules d'expédition possibles pour les PRODUITS achetés. Les coûts d'expédition sont calculés en fonction du mode de livraison. Le montant de ces coûts sera dû par le CLIENT en sus du prix des PRODUITS achetés. Le détail des délais et frais de livraison est détaillé sur le SITE. A défaut d’indication ou d’accord quant à la date de livraison, le VENDEUR livre le PRODUIT sans retard injustifié et au plus tard trente (30) jours après la conclusion du contrat. (Article L.216-1 du Code de la consommation).

Modalités de livraison

Le colis sera remis au CLIENT contre signature et sur présentation d'une pièce d'identité. En cas d'absence, un avis de passage sera laissé au CLIENT, afin de lui permettre d'aller chercher son colis dans son bureau de poste.

Une question ? Nous sommes disponibles au 01 39 56 29 70

Paiement sécurisé

Vos informations de paiement sont traitées de manière sécurisée. Nous ne stockons pas les détails de votre carte de crédit et n'avons pas accès aux informations de votre carte de crédit.

F4U Corsair : 1940-1964, du prototype au F4U-7 - Bruno Pautigny - LA BOUTIQUE DU PILOTE
Heimdal

F4U Corsair : 1940-1964, du prototype au F4U-7 - Bruno Pautigny

€29,17

1940-1964, du prototype au F40-7

Les F4U Corsair

À la fin des années trente, redresser la situation économique constitue le principal souci des États Unis. Malgré les tensions et les désirs de conquête non dissimulés émanant de l'Allemagne, F. D. Roosevelt et son gouvernement refusent de s'engager militairement en Europe.

La perspective d'un conflit mondial n'en inquiète pas moins à juste titre les représentants américains, car le réarmement immodéré de l'Allemagne signe une violation du Traité de Versailles. Son désir de neutralité n'empêche pas l'Amérique de rester vigilante ; les militaires, et la Marine en particulier, ont toutes les raisons d'imaginer que l'escalade d'un conflit géopolitique à l'échelle mondiale les amènera inévitablement à se battre dans le Pacifique.

Considérant que son matériel est performant, mais sans doute voué à une obsolescence rapide, la Marine décide de moderniser la flotte de ses avions embarqués et fait donc appel à plusieurs fabricants aéronautiques pour concevoir un nouveau chasseur. À l'époque, le monde de l'aéronautique délaisse le bon vieux moteur radial pour se tourner vers des moteurs en ligne. Malgré l'excellence de cette formule, la marine américaine avance des arguments tout aussi valables : « simple », refroidi par air et facile à mettre en oeuvre, le moteur en étoile implique surtout, vu les rudes conditions de vie des avions embarqués, une maintenance moins laborieuse et moins compliquée que les moteurs refroidis par liquide.

L'encombrement constituait une  problématique d'importance pour les avions embarqués. Doté d'un puissant moteur, l'appareil n'en devait pas moins être de dimensions très réduites pour trouver place sur les porte-avions. Un vrai défi pour les constructeurs lancés dans l'aventure. Vought-Sikorsky Aircraft (V.S.A.) finira par remporter ce challenge avec son projet V.166B soumis à la Marine.

Le Corsair était né...

Voir le produit