Bleu Ciel Diffusion  |  SKU : AILSCH

Les Ailes Tragiques des Schneider

€17,58

Le destin aurait pu faire des frères Henri-Paul et Jean Schneider des maîtres de forges, suivant les pas de leur père à la tête d’un empire industriel colossal. Il leur a tracé une autre voie, à la fin tragique…

Le 23 février 1918, le sous-lieutenant Henri-Paul Schneider, 22 ans, était abattu en combat aérien dans le ciel d’Alsace et décédait des suites de ses blessures. Fils aîné de la famille Schneider, du Creusot, il pilotait un Spad de l’escadrille SPA 49, une des plus exposées sur le front de l’Est où il volait au côté de son frère Jean Schneider, âgé de 21 ans.

Jean Schneider fait ensuite carrière à Aéronavale, Air Union puis Air France en qualité de secrétaire général entre les deux guerres. Proche de Saint-Exupéry, Costes, Guillaumet et bien d’autres pionniers de la Ligne, il a été l’un des artisans des lignes africaines et transatlantique nord. Il reprend le combat en 1940 au sein du GC I/3, aux commandes d’un des premiers Dewoitine D.520, à l’âge de 44 ans, devenant un des plus vieux pilotes de chasse de la Campagne de France. Après deux victoires au combat, il est abattu le 23 mai 1940, au cours de la fameuse « mission sur Arras ». Il protégeait un vol de reconnaissance de son ami Antoine de Saint-Exupéry et échappa de peu à la mort… Le pilote écrivain évoquera ce fait d’armes dans le célèbre roman « Pilote de guerre », paru en 1942 chez Gallimard..

L’épouse de Jean Schneider, Françoise Schneider, à l’origine de la création des Infirmières pilotes secouristes de l’Air (IPSA), le célèbre corps aérien affilié à la Croix-Rouge, a laissé un nom synonyme de courage et de dévouement. Jean et Françoise Schneider devaient trouver la mort lors d’un vol qui les ramenait d’Alger à Paris en novembre 1944, près du Creusot dans l’accident d’un B 24 Liberator britannique.


Délai de livraison :

Informations complémentaires

Livraison et retour

La Boutique du Pilote vous offre une livraison Gratuite* (*0.01€, réservé au livraisons en France métropolitaine) dès 250€ d'achats avec l'option "COLISSIMO 48H".

Zone de livraison:

Les produits sont expédiés à (aux) l'adresse(s) de livraison que le CLIENT aura indiquée(s) au cours du processus de commande. En cas de livraison hors de la zone Europe ou dans les DOM/TOM, le CLIENT devra s’acquitter de tous les frais liés à l’importation dans le pays de livraison.

Délai d’expédition:

Les délais pour préparer une commande puis établir la facture, avant expédition des PRODUITS en stock sont mentionnés sur le SITE. Ces délais s’entendent hors weekends ou jours fériés. Un message électronique sera automatiquement adressé au CLIENT au moment de l’expédition des PRODUITS, à condition que l’adresse électronique figurant dans le formulaire d’inscription soit correcte.

Délais & Frais de livraison

Au cours du processus de commande, Le VENDEUR indique au CLIENT les délais et formules d'expédition possibles pour les PRODUITS achetés. Les coûts d'expédition sont calculés en fonction du mode de livraison. Le montant de ces coûts sera dû par le CLIENT en sus du prix des PRODUITS achetés. Le détail des délais et frais de livraison est détaillé sur le SITE. A défaut d’indication ou d’accord quant à la date de livraison, le VENDEUR livre le PRODUIT sans retard injustifié et au plus tard trente (30) jours après la conclusion du contrat. (Article L.216-1 du Code de la consommation).

Modalités de livraison

Le colis sera remis au CLIENT contre signature et sur présentation d'une pièce d'identité. En cas d'absence, un avis de passage sera laissé au CLIENT, afin de lui permettre d'aller chercher son colis dans son bureau de poste.

Une question ? Nous sommes disponibles au 01 39 56 29 70

Paiement sécurisé

Vos informations de paiement sont traitées de manière sécurisée. Nous ne stockons pas les détails de votre carte de crédit et n'avons pas accès aux informations de votre carte de crédit.

les ailes tragiques des schneider
Bleu Ciel Diffusion

Les Ailes Tragiques des Schneider

€17,58

Le destin aurait pu faire des frères Henri-Paul et Jean Schneider des maîtres de forges, suivant les pas de leur père à la tête d’un empire industriel colossal. Il leur a tracé une autre voie, à la fin tragique…

Le 23 février 1918, le sous-lieutenant Henri-Paul Schneider, 22 ans, était abattu en combat aérien dans le ciel d’Alsace et décédait des suites de ses blessures. Fils aîné de la famille Schneider, du Creusot, il pilotait un Spad de l’escadrille SPA 49, une des plus exposées sur le front de l’Est où il volait au côté de son frère Jean Schneider, âgé de 21 ans.

Jean Schneider fait ensuite carrière à Aéronavale, Air Union puis Air France en qualité de secrétaire général entre les deux guerres. Proche de Saint-Exupéry, Costes, Guillaumet et bien d’autres pionniers de la Ligne, il a été l’un des artisans des lignes africaines et transatlantique nord. Il reprend le combat en 1940 au sein du GC I/3, aux commandes d’un des premiers Dewoitine D.520, à l’âge de 44 ans, devenant un des plus vieux pilotes de chasse de la Campagne de France. Après deux victoires au combat, il est abattu le 23 mai 1940, au cours de la fameuse « mission sur Arras ». Il protégeait un vol de reconnaissance de son ami Antoine de Saint-Exupéry et échappa de peu à la mort… Le pilote écrivain évoquera ce fait d’armes dans le célèbre roman « Pilote de guerre », paru en 1942 chez Gallimard..

L’épouse de Jean Schneider, Françoise Schneider, à l’origine de la création des Infirmières pilotes secouristes de l’Air (IPSA), le célèbre corps aérien affilié à la Croix-Rouge, a laissé un nom synonyme de courage et de dévouement. Jean et Françoise Schneider devaient trouver la mort lors d’un vol qui les ramenait d’Alger à Paris en novembre 1944, près du Creusot dans l’accident d’un B 24 Liberator britannique.

Voir le produit