icon icon
Editions Cépadues  |  SKU: 1553

LES AILES DE LA GRANDE GUERRE - LA GRANDE AÉROCOLLECTION

€29,17

En France, les militaires expérimentent les aéroplanes dès les Manœuvres de Picardie, fin 1910. Ils se rendent compte de l’utilité de « l’éclairage » par voie aérienne. Outre les ballons captifs d’observation, que tous les belligérants vont employer massivement, la « cinquième arme » va servir à identifier les intentions de l’adversaire, et à régler les tirs de l’artillerie. Lors du déclenchement des hostilités, le bombardement aérien, que les stratèges pensent être l’apanage des dirigeables (seuls capables d’embarquer des cargaisons conséquentes sur de grandes distances – avec leurs Zeppelin, les Allemands inaugureront les raids de terreur sur les villes) s’exerce également, bien que timidement, avec des avions. Initialement menées par des appareils isolés embarquant de faibles charges, au fil de la Grande Guerre, ces missions verront des formations de plus en plus compactes de machines mieux motorisées porter la mort sur le front et l’arrière… Le 5 octobre 1914, c’est à bord d’un Voisin que l’équipage Frantz et Quenault remporte la première victoire aérienne aux dépens d’un Aviatik. La spécialisation de l’aviation de chasse va s’affirmer durant la Bataille de Verdun, lorsque le général Pétain demande à l’Aéronautique militaire de « balayer le ciel des avions allemands ». Sur mer aussi, les spécificités du combat naval vont conduire les hydravions, au départ de bases côtières voire de navires, à opérer pour le sauvetage, l’exploration et la protection de convois ou le bombardement et même la chasse. La Première Guerre mondiale s’avère être un puissant accélérateur de progrès pour l’aviation. La paix revenue, elle sera prête à conquérir la planète !


Délai de livraison :

Informations complémentaires

Livraison et retour

La Boutique du Pilote vous offre une livraison Gratuite* (*0.01€, réservé au livraisons en France métropolitaine) dès 250€ d'achats avec l'option "COLISSIMO 48H".

Zone de livraison:

Les produits sont expédiés à (aux) l'adresse(s) de livraison que le CLIENT aura indiquée(s) au cours du processus de commande. En cas de livraison hors de la zone Europe ou dans les DOM/TOM, le CLIENT devra s’acquitter de tous les frais liés à l’importation dans le pays de livraison.

Délai d’expédition:

Les délais pour préparer une commande puis établir la facture, avant expédition des PRODUITS en stock sont mentionnés sur le SITE. Ces délais s’entendent hors weekends ou jours fériés. Un message électronique sera automatiquement adressé au CLIENT au moment de l’expédition des PRODUITS, à condition que l’adresse électronique figurant dans le formulaire d’inscription soit correcte.

Délais & Frais de livraison

Au cours du processus de commande, Le VENDEUR indique au CLIENT les délais et formules d'expédition possibles pour les PRODUITS achetés. Les coûts d'expédition sont calculés en fonction du mode de livraison. Le montant de ces coûts sera dû par le CLIENT en sus du prix des PRODUITS achetés. Le détail des délais et frais de livraison est détaillé sur le SITE. A défaut d’indication ou d’accord quant à la date de livraison, le VENDEUR livre le PRODUIT sans retard injustifié et au plus tard trente (30) jours après la conclusion du contrat. (Article L.216-1 du Code de la consommation).

Modalités de livraison

Le colis sera remis au CLIENT contre signature et sur présentation d'une pièce d'identité. En cas d'absence, un avis de passage sera laissé au CLIENT, afin de lui permettre d'aller chercher son colis dans son bureau de poste.

Une question ? Nous sommes disponibles au 01 39 56 29 70

Paiement sécurisé

Vos informations de paiement sont traitées de manière sécurisée. Nous ne stockons pas les détails de votre carte de crédit et n'avons pas accès aux informations de votre carte de crédit.

les ailes de la grande guerre - la grande aérocollection
Editions Cépadues

LES AILES DE LA GRANDE GUERRE - LA GRANDE AÉROCOLLECTION

€29,17

En France, les militaires expérimentent les aéroplanes dès les Manœuvres de Picardie, fin 1910. Ils se rendent compte de l’utilité de « l’éclairage » par voie aérienne. Outre les ballons captifs d’observation, que tous les belligérants vont employer massivement, la « cinquième arme » va servir à identifier les intentions de l’adversaire, et à régler les tirs de l’artillerie. Lors du déclenchement des hostilités, le bombardement aérien, que les stratèges pensent être l’apanage des dirigeables (seuls capables d’embarquer des cargaisons conséquentes sur de grandes distances – avec leurs Zeppelin, les Allemands inaugureront les raids de terreur sur les villes) s’exerce également, bien que timidement, avec des avions. Initialement menées par des appareils isolés embarquant de faibles charges, au fil de la Grande Guerre, ces missions verront des formations de plus en plus compactes de machines mieux motorisées porter la mort sur le front et l’arrière… Le 5 octobre 1914, c’est à bord d’un Voisin que l’équipage Frantz et Quenault remporte la première victoire aérienne aux dépens d’un Aviatik. La spécialisation de l’aviation de chasse va s’affirmer durant la Bataille de Verdun, lorsque le général Pétain demande à l’Aéronautique militaire de « balayer le ciel des avions allemands ». Sur mer aussi, les spécificités du combat naval vont conduire les hydravions, au départ de bases côtières voire de navires, à opérer pour le sauvetage, l’exploration et la protection de convois ou le bombardement et même la chasse. La Première Guerre mondiale s’avère être un puissant accélérateur de progrès pour l’aviation. La paix revenue, elle sera prête à conquérir la planète !

Ver producto